SNNC Co. Ltd

Nos filiales

Une usine calédonienne
off-shore

La Société du Nickel de Nouvelle-Calédonie et Corée (SNNC) est la co-entreprise métallurgique du partenariat avec POSCO qui compte 275 emplois directs et indirects au 31 décembre 2016. L’usine est située au cœur du complexe industriel de Gwangyang, dans le sud de la Corée. Elle est détenue à 51% par la SMSP et produit chaque année, à partir des mines de la co-entreprise NMC, 54 000 tonnes de nickel métal contenu dans des ferronickels depuis l’extension de sa capacité. Sa production est entièrement vendue aux usines d’acier inoxydable de POSCO, situées sur le complexe industriel de Pohang en Corée du Sud.

Présentation de l'usine

Construction de l’usine
et mise en production
Extension de la capacité
de production

Avec plus de 352 millions USD consacrés à la construction de l’usine, la SMSP a ainsi pu conforter la place de la France en tant qu’investisseur majeur en Corée du sud. L’usine pyrométallurgique de la SNNC, figure dans le top 10 des investissements directs français jamais réalisés en Corée. La SMSP se place ainsi aux côtés des grands groupes français comme BNP Paribas, Total, Renault, Lafarge, Rodia et Saint Gobain.

L’usine s’est construite sur un complexe industriel qui possède déjà toutes les infrastructures nécessaires et notamment, un port international, une centrale électrique, des routes, des convoyeurs terrestres, ce qui a permis d’en réduire significativement les coûts d’investissement.

L’usine, construite en moins de 30 mois, est entrée en production le 20 octobre 2008 marquant ainsi l’entrée de la SMSP dans le domaine réservé de la métallurgie.

Onze mois plus tard, la co-entreprise SNNC atteignait avec succès sa pleine capacité de production. Cette opération reflète la stabilité de la production électrique et la capacité à produire annuellement 30 000 tonnes de nickel métal contenu dans des ferronickels.

Les partenaires SMSP et POSCO ont signé le 7 mai 2013, l’accord d’extension de l’usine de production de ferronickel. Ainsi, une seconde ligne de production comprenant un nouveau quai de déchargement, une aire d’acheminement par convoyeur terrestre, de stockage et de préparation de minerai, une seconde installation de séchage, un troisième four rotatif et un second four électrique, a été construite sur le site de SNNC à Gwangyang. Cette seconde ligne, inaugurée le 6 mars 2015, permet à l’usine d’augmenter sa capacité de production de 24 000 tonnes supplémentaires, soit 54 000 tonnes au total. En Nouvelle-Calédonie, les mines de NMC d’une capacité annuelle de production initiale de 1,8 million de tonnes de minerai garniéritique ont également augmenté leur production à 3,4 millions de tonnes d’une teneur en nickel d’environ 2%.

Un procédé industriel performant

Une fois déchargé sur le port de Gwangyang, le minerai de nickel est versé dans des fours rotatifs avec du charbon. Déshydraté par la chaleur et la combustion du charbon il est transformé en minerai calciné qui est chargé dans un four électrique hermétique de 94MW maintenu à très haute température. Le ferronickel brut ainsi produit contient environ 20% de nickel et 80% de fer. Le métal produit dans le four électrique contient du soufre impur. Ce soufre est isolé grâce à une installation de dé-solidification. Un équipement De-Sox et De-nox est installé afin d’empêcher l’émission éventuelle de la poussière contenant des oxydes de soufre et d’azote dans l’air. Le ferronickel est finalement obtenu sous forme de granulée par le procédé de production par propulsion. A la sortie du métal des scories de ferronickel sont isolées et réutilisées comme matériaux nécessaires au goudronnage des routes et à l’entassement ou aux travaux de terrassement.

SCHÉMA DE PROCÉDÉ DE FABRICATION

L’engagement environnemental

Consciente de la nécessité d’une stratégie environnementale solide pour assurer un développement durable de l’entreprise, SNNC pratique une gestion responsable des ressources naturelles respectueuse de l’environnement lui permettant de minimiser les rejets polluants atmosphériques et de renforcer le contrôle de la qualité de l’eau grâce à ses stations d’épuration des eaux usées et son système de recyclage de l’eau.

Gestion de la
pollution de l'air
Gestion de la
qualité de l'eau
Gestion
des scories

SNNC fait des investissements audacieux dans des installations environnementales afin de réduire les polluants de l’air rejeté, telles que des pare-vent, un système d’aspersion d’eau, un système de transport et de filtres anti poussière. Le premier four rotatif, comprenant un système de dénitrification et de désulfuration, est doté de la toute dernière technologie propre.

SNNC fait tout son possible pour préserver la qualité de l’eau dans la Baie de Gwangyang. L’eau industrielle utilisée dans les procédés est largement recyclée et réutilisée, et les eaux usées générées par certains processus sont traitées dans des installations de traitement de l’eau.

Les scories générées par le processus de production, forment après refroidissement, des agrégats durs et résistants à l’abrasion. Elles sont entièrement recyclées en tant que matériaux de remblais, de revêtement de sol et de plate-forme de chaussée.

CONTRIBUTIONS SOCIALES

SNNC a développé au sein de l’entreprise, l’activité « SNNC Corporate Park » dans le but de créer un environnement agréable dans certains lieux du centre-ville et de réaliser des aires de repos. SNNC organise régulièrement des activités de gestion environnementale, y compris le partage de sacs écologiques afin de sensibiliser ses employés mais aussi la population, à la protection de l’environnement.

La direction

La co-entreprise SNNC dont le capital est détenu par la SMSP et POSCO est dirigée par un conseil d’administration composé de six membres dont trois sont nommés par la SMSP et trois par POSCO.

LA DIRECTION OPÉRATIONNELLE

LES INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : 878, Gumho-dong, Gwangyang-si,
Jeonnam, 545-090, Korea
Tél. : +82-61-797-9114
Fax : +82-61-797-9191
Site web : www.snnc.co.kr